LE COQ

6
2
322
coq-739
Image de prévisualisation YouTube

 

Dans le village d’à côté, il y a un bar-tabac. Ça s’appelle « chez Laurette » et c’est rural. Il y a des tables et des chaises en bois brun, ruisselants de misère. De la musique métallique plein les oreilles. Une odeur de javel omniprésente.

Marie-Candide aime bien Laurette, qui ne le lui rend pas, vu qu’a priori, Laurette n’aime pas grand-monde. Elle a tout vécu, et sûrement pas des histoires de princesse au petit pois. C’est écrit dans ses cernes et son absence de bonne mine.

Marie-Candide soupçonne Laurette d’être quelqu’un d’aimable, comme la concierge de l’élégance du hérisson, cette histoire gentille peu plausible. En tout cas, Laurette a un deal avec Hakan, le monsieur turc qui vend des poulets « fermiers-kebab » sur le parking du bar-tabac.

Samedi dernier, Marie-Candide, après avoir acheté au barbu ses indispensables cigarettes, qui lui démultiplient les gingivites, a nourri l’espoir d’acquérir un poulet rôti chez Monsieur Hakan. Mais il ne prend pas la carte bancaire. Comme Marie-Candide agitait désespérément sa visa sous l’auvent du food-truck, Monsieur Hakan lui a dit « allez voir Laurette, elle vous donnera des sous contre votre carte ». Ni une ni deux, Laurette a donné vingt euros après que Marie-Candide a tapé « 1933 ». Ceux qui suivent savent pourquoi.

 

Tandis que Monsieur Hakan ensevelissait le poulet « fermier » sous des oignons confits de graisse de poulet « fermier », Marie-Candide lui a demandé si c’était lui qui avait déposé, plusieurs mois auparavant, un fier coq en métal sur le bord de la route. Plus de coq désormais. C’était bien lui. Il a expliqué qu’il mettait le coq sur le trottoir, en face de son camion, pour attirer l’attention du chaland. Marie-Candide en sait quelque chose, elle a pilé suffisamment souvent, pour ne pas écraser le volatile.

Le mot de la fin revient à Monsieur Hakan, et a fait réfléchier Marie-Candide, cette nazie (ceux qui suivent savent pourquoi) :

« Les gens, ils ne s’arrêtent pas au passage piéton, mais quand ils voient le coq, ils freinent comme des fous, c’est la vraie vérité ».

 

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par mariecandide
  • SPRING IS COMING

      Marie-Candide entame son régime décennal.   DEMAIN.   Aujourd’hui, elle a pay…
  • barbu

    Y A QU’ À DEMANDER

  • images

    L’ÉBLOUISSEMENT

    Marie-Candide et Thérèse sont fâchées, ça fait deux mois et ça ne rigole pas. En septembre…
Charger d'autres écrits dans ENTRAILLES

6 Commentaires

  1. mariecandide

    24 décembre 2018 à 9 h 33 min

    Bonjour Jean,

    Hélas, oui! C’est la campagne. La Ploucotracie, région reculée et rude.
    Ici, personne n’a la Lumière à tous les étages.
    Ici, personne n’a tous ses fagots à l’abri.
    Il faut lutter contre les bouses et la paille humide.
    Je continue le combat.

    Joyeux Noël!
    MC.

    Répondre

    • Jean

      12 janvier 2019 à 9 h 08 min

      COURAGE Mariecandide , Courage ! :)

      Répondre

    • Jean

      12 janvier 2019 à 12 h 25 min

      Dieu a dit :  » Que la lumière soit « . Et la lumière fut !

      Mais bon , visiblement tous les quartiers ne sont pas aussi bien desservis …

      Et là , on ne peut rien y faire …

      Enfin … bon dimanche quand même :)

      Répondre

      • mariecandide

        15 janvier 2019 à 21 h 29 min

        Dieu dit aussi « faisons l’homme à notre image ».

        Et, le 19 mai 1925, naquit Pol Pot.
        On pourrait aussi mentionner:
        -26 janvier 1918, Nicolae Ceausescu;
        -25 novembre 1915 (un sagittaire, comme le barbu), Augusto Pinochet;
        -22 février 1921, Jean-Bedel Bokassa;

        Et tant d’autres.

        Répondre

        • Jean

          19 janvier 2019 à 16 h 53 min

          Sacré Barbu ! :)

          Répondre

  2. Jean

    23 décembre 2018 à 11 h 11 min

    Bonjour Mariecandide ,

    Bon Dieu , ça se passe où toutes ces choses ? Certainement dans la France profonde , loin de la civilisation , je suppose ?
    Quelle misère ! ça doit être dur de vivre ça au quotidien !

    Mais par chance vous habitez le village d’à côté ! Heureusement pour vous …

    Joyeux Noël quand même … ! :)

    Un lecteur assidu !

    Répondre

Répondre à Jean Annuler la réponse.

Consulter aussi

LA SUPPLIQUE

Maître, Éminence,Votre Grâce,Votre Sainteté, Très Saint Père, Mon Général, Monsieur le Mar…