LE COQ

6
2
193
coq-739
Image de prévisualisation YouTube

 

Dans le village d’à côté, il y a un bar-tabac. Ça s’appelle « chez Laurette » et c’est rural. Il y a des tables et des chaises en bois brun, ruisselants de misère. De la musique métallique plein les oreilles. Une odeur de javel omniprésente.

Marie-Candide aime bien Laurette, qui ne le lui rend pas, vu qu’a priori, Laurette n’aime pas grand-monde. Elle a tout vécu, et sûrement pas des histoires de princesse au petit pois. C’est écrit dans ses cernes et son absence de bonne mine.

Marie-Candide soupçonne Laurette d’être quelqu’un d’aimable, comme la concierge de l’élégance du hérisson, cette histoire gentille peu plausible. En tout cas, Laurette a un deal avec Hakan, le monsieur turc qui vend des poulets « fermiers-kebab » sur le parking du bar-tabac.

Samedi dernier, Marie-Candide, après avoir acheté au barbu ses indispensables cigarettes, qui lui démultiplient les gingivites, a nourri l’espoir d’acquérir un poulet rôti chez Monsieur Hakan. Mais il ne prend pas la carte bancaire. Comme Marie-Candide agitait désespérément sa visa sous l’auvent du food-truck, Monsieur Hakan lui a dit « allez voir Laurette, elle vous donnera des sous contre votre carte ». Ni une ni deux, Laurette a donné vingt euros après que Marie-Candide a tapé « 1933 ». Ceux qui suivent savent pourquoi.

 

Tandis que Monsieur Hakan ensevelissait le poulet « fermier » sous des oignons confits de graisse de poulet « fermier », Marie-Candide lui a demandé si c’était lui qui avait déposé, plusieurs mois auparavant, un fier coq en métal sur le bord de la route. Plus de coq désormais. C’était bien lui. Il a expliqué qu’il mettait le coq sur le trottoir, en face de son camion, pour attirer l’attention du chaland. Marie-Candide en sait quelque chose, elle a pilé suffisamment souvent, pour ne pas écraser le volatile.

Le mot de la fin revient à Monsieur Hakan, et a fait réfléchier Marie-Candide, cette nazie (ceux qui suivent savent pourquoi) :

« Les gens, ils ne s’arrêtent pas au passage piéton, mais quand ils voient le coq, ils freinent comme des fous, c’est la vraie vérité ».

 

Charger d'autres articles liés
  • les-75-ans-de-l-auberge-dynamo-1419656884

    COLÈRE

    COLÈRE: nom féminin. → énergie renouvelable. La colère de Marie-Candide la propulsait de f…
  • adieu

    RUPTURE

    Très cher Antoine, Le 5 janvier 2003, tu annonçais que toi et tes proches déteniez désorma…
  • images

    L’ÉBLOUISSEMENT

    Marie-Candide et Thérèse sont fâchées, ça fait deux mois et ça ne rigole pas. En septembre…
Charger d'autres écrits par mariecandide
  • images

    L’ÉBLOUISSEMENT

    Marie-Candide et Thérèse sont fâchées, ça fait deux mois et ça ne rigole pas. En septembre…
  • Vincent_van_Gogh_-_Les_roulottes,_campement_de_bohémiens

    MARIE-CANDIDE SÉDUIT JOHNNY

      Je suis tombée amoureuse du sosie de Johnny Halliday. C’est officiel, j&rsquo…
  • tondeuse

    LA TONDEUSE

    « J’en ai marre d’être avec toi ! » tonitrue monsieur Barbu, excédé d’av…
Charger d'autres écrits dans ENTRAILLES

6 Commentaires

  1. mariecandide

    24 décembre 2018 à 9 h 33 min

    Bonjour Jean,

    Hélas, oui! C’est la campagne. La Ploucotracie, région reculée et rude.
    Ici, personne n’a la Lumière à tous les étages.
    Ici, personne n’a tous ses fagots à l’abri.
    Il faut lutter contre les bouses et la paille humide.
    Je continue le combat.

    Joyeux Noël!
    MC.

    Répondre

    • Jean

      12 janvier 2019 à 9 h 08 min

      COURAGE Mariecandide , Courage ! :)

      Répondre

    • Jean

      12 janvier 2019 à 12 h 25 min

      Dieu a dit :  » Que la lumière soit « . Et la lumière fut !

      Mais bon , visiblement tous les quartiers ne sont pas aussi bien desservis …

      Et là , on ne peut rien y faire …

      Enfin … bon dimanche quand même :)

      Répondre

      • mariecandide

        15 janvier 2019 à 21 h 29 min

        Dieu dit aussi « faisons l’homme à notre image ».

        Et, le 19 mai 1925, naquit Pol Pot.
        On pourrait aussi mentionner:
        -26 janvier 1918, Nicolae Ceausescu;
        -25 novembre 1915 (un sagittaire, comme le barbu), Augusto Pinochet;
        -22 février 1921, Jean-Bedel Bokassa;

        Et tant d’autres.

        Répondre

        • Jean

          19 janvier 2019 à 16 h 53 min

          Sacré Barbu ! :)

          Répondre

  2. Jean

    23 décembre 2018 à 11 h 11 min

    Bonjour Mariecandide ,

    Bon Dieu , ça se passe où toutes ces choses ? Certainement dans la France profonde , loin de la civilisation , je suppose ?
    Quelle misère ! ça doit être dur de vivre ça au quotidien !

    Mais par chance vous habitez le village d’à côté ! Heureusement pour vous …

    Joyeux Noël quand même … ! :)

    Un lecteur assidu !

    Répondre

Laisser un commentaire

Consulter aussi

BRANLEURS DE PROFS

Signalement incident Date : 15/12/2016 Heure : 8h20Professeur : Mme Marie-Candide TULIPE N…