DIES IRAE

4
1
156
deparab

L’abbé MACHIN s’en va.

SCHIFFALHEIM n’est pas à la noce.

Peut-être vous souvenez-vous de ce saint homme, qui s’illustra dans l‘éducation religieuse des enfants de la commune.

 

À SCHIFFALHEIM, on sait rendre à César ce qui appartient à Marius. Jugez plutôt.deparab

Image de prévisualisation YouTube

Charger d'autres articles liés
  • images

    L’ÉBLOUISSEMENT

    Marie-Candide et Thérèse sont fâchées, ça fait deux mois et ça ne rigole pas. En septembre…
  • Vincent_van_Gogh_-_Les_roulottes,_campement_de_bohémiens

    MARIE-CANDIDE SÉDUIT JOHNNY

      Je suis tombée amoureuse du sosie de Johnny Halliday. C’est officiel, j&rsquo…
  • IMG_0003

    MARIE-CANDIDE CONSEILLERE CONJUGALE

    Chère Andromaque,   Je réponds à ta lettre avec un peu de retard, excuse-moi, j&rsquo…
Charger d'autres écrits par mariecandide
Charger d'autres écrits dans ANTI-CARICATURES

4 Commentaires

  1. Durand

    15 janvier 2018 à 11 h 49 min

    Ah voilà ! Je comprends mieux maintenant les raisons de cette colère …
    Bon , actuellement l’abbé Machin s’est converti , il a une nouvelle affectation et de nouveaux fidèles . Toutefois il a conservé sa soutane … !

    Répondre

  2. Durand

    14 janvier 2018 à 16 h 36 min

    Bon , rien d’anormal , l’abbé Machin s’occupait donc de l’éducation religieuse des enfants de la commune , ainsi que de récolter des dons en chèque ou en numéraire lors de son départ … C’est compréhensible , il lui fallait bien financer sa future  » activité « .
    A priori rien d’anormal donc , bien que sa nouvelle activité soit un peu en décalage avec celle-ci .

    Répondre

    • mariecandide

      15 janvier 2018 à 0 h 18 min

      L’abbé Machin, grand pourfendeur de mécréants, se promenait en soutane par 35 degrés à l’ombre. Vatican II le faisait pleurer des larmes de sang. Quand j’ai envisagé d’envoyer copie du cahier de ma fille à l’Inspection Académique, histoire de faire mon intéressante, on m’a suggéré de retourner planter mes choux. L’Abbé Machin, ce saint homme, avait ses entrées à l’école laïque. Bon, on était en Alsace, mais tout de même.

      Répondre

Laisser un commentaire

Consulter aussi

RATTRAPONS-LES

Réforme de la voie professionnelle en lycée. La France, en route pour l’excellence, …