PSYCHOPEDAGO

0
0
27
Saint-Anatole, Que légers soient les jours d'école ! Saint Amalfait, Ah ! Que nos devoirs soient bien faits ! Maurice CARÊME

Saint-Anatole,
Que légers soient les jours d’école !
Saint Amalfait,
Ah ! Que nos devoirs soient bien faits !
Maurice CARÊME

 

 

Métier de plus en plus usant. Il y a peu, ils ne répondaient pas comme ils le font, ils avaient le respect de l’adulte, ils bossaient un minimum. Ils sont, désormais, des prédateurs, et nous, des proies faciles.

Démonstration :

 

 

MARIE-CANDIDE – Nous allons terminer la correction du devoir d’histoire de la page 27 « la Controverse de Valladolid ». Prenez vos copies. Jacquotte, distribue les livres s’il te plaît.

KIMBERLEY – Quelle page, Madame ?

MARIE-CANDIDE – C’est écrit au tableau et je l’ai dit trois fois ! Page 27.

BROOKE – C’est quoi, Madame ? Du français ou de de l’histoire ?

MARIE-CANDIDE – De l’histoire, Brooke. Le vendredi, de 10 à 11, on fait de l’histoire. Vous l’avez noté dans vos emplois du temps.

BROOKE – Merde je me suis trompée, j’ai pris le livre de français.

JACQUOTTE – Madame, il manque quatre livres.

FIONA – Putain il est où mon livre ? Je l’avais laissé là, c’est sûr, abusé, il est où, merde ?

JACQUOTTE – D’ailleurs, il manque le mien, j’avais mis mon nom au tipp-ex dessus. Ou alors c’est quelqu’un qui l’a pris ? OHHHHH C’EST QUI QUI SQUATTE MON LIVRE ABUSééé ?!!

CAMILLE – C’est toi qui as distribué, tu devrais t’en souvenir, non ?

JACQUOTTE – C’est bon, cht’ai pas causé, qu’ess’ tu m’embrouilles ?

MARIE-CANDIDE – …………

DONOVAN – Madaaaame, moi je vous avais rendu mon devoir sur une clé USB et j’étais pas là quand vous avez rendu les copies !

MARIE-CANDIDE – Un instant, Donovan, je vais te communiquer ta note. Là, je cherche, un instant…Voilà, attends, voyons voir…. Ouiiii ? Ouiiiiii ? ENTREZ !!!!

THEOXENE – Scuzez-moi, j’ai loupé mon bus, faut que j’aille à la vie scolaire ?

FIONA – Hi hi hi hi hi.

MARIE-CANDIDE – Fiona, c’est bon, là, les gloussements de dinde ! Je ne vois pas ce qui te fait rire. On va peut-être pouvoir commencer un jour ?

FIONA – Excusez-moi, Madame, mais c’est Cameron qui me fait rire, elle a pris son tampax pour écrire.

THEOXENE – Bon j’y vais alors.

MARIE-CANDIDE – NOOOON !! Tu restes là, ça suffit comme ça les promenades ; tu t’assieds, tu prends ton livre d’histoire à la page 27, je m’occuperai de tes retards à la fin de l’heure.

DONOVAN – Madaaaame….

FIONA – Mais c’est quoi ce bouquin ? Pourquoi y a un carnet de correspondance dedans ? Oh grave c’est pas mon livre !!

KIMBERLEY – Heyyy ! Moi non plus c’est pas mon livre abusééé ! C’est quoi l’affaire ?!

DONOVAN – Madaaame…

SAMANTHA – Ehhh c’est pas non plus mon livre !!!!

MARIE-CANDIDE – Bon, c’est quoi cette histoire de livres ? Montrez-moi ça… Jacquoootte, nounouille, tu as pris les livres des Première !!! Punaise, tu es miro ou quoi ? Bon, allez, je ramasse, allons-y. Pamela, tu distribues, cette fois-ci.

JACQUOTTE – Oh Madaaame, sivouplééééééé, je ferai attention, sivoupléééééé Madame, laissez-moi distribuer les liiiivres !!!

DONOVAN – Madaaaaame….

MARIE-CANDIDE – Bon maintenant, ça va bien, vous commencez à me chauffer, là, tous, les maternelle deuxième année. JE NE VEUX PLUS RIEN ENTENDRE ET FAITES BIEN ATTENTION PARCE QUE JE VAIS VRAIMENT ME FÂCHER. VOS LIVRES PAGE 27.

DONOVAN – …..

JACQUOTTE – …..

KIMBERLEY – ….

FIONA – …..

THEOXENE – …..

BROOKE – …..

CAMERON – …..

PAMELA – …..

CINDY – …..

BRANDON – …..

CAMILLE – …..

MADELEINE Madaaame, moi j’ai pas eu la feuuuuillle.

MARIE-CANDIDE – Comment ça, t’as pas eu la feuille ? C’est quoi encore, cette histoire de pas eu la feuille ? Tu DOIS avoir ton matériel quand tu viens en cours ! Combien de fois faut-il le répéter ? Je vous laisse l’opportunité de ranger vos livres dans mon armoire, ben c’est pas suffisant ! Il y en a toujours qui trouvent à redire ou à oublier leur cahier ! Des ma-ter-nelle je vous dis !

CAMILLE Oui mais Madaaame nous on était absentes quand vousavezdonné…

MARIE-CANDIDE Bon sang c’est pas possible ! Absentes quand j’ai donné le devoir !!? Combien de fois faut-il vous répéter que vous DEVEZ vous tenir au courant de ce qui a été fait en votre absence ?! C’est écrit noir sur blanc dans le règlement intérieur de l’établissement, tenez, je vous le cite de mémoire : «en cas d’absence, les élèves doivent rattraper les devoirs effectués par la classe et faire le travail demandé par le professeur ». Voilà, tiens, c’est clair, il me semble ? En plus, je vous l’ai répété trois fois depuis la rentrée : que vous soyez absent, c’est une chose, je ne discute pas, mais vous DEVEZ vous tenir au courant de ce qu’on vous demande comme travail à la maison, vous avez des délégués de classe, vous avez internet, vous avez tout un tas de gadgets avec des abonnements de portable que je ne pourrais même pas me payer, alors aucune excuse, quand je donne un devoir à la maison, vous DEVEZ le faire et le rendre, même plus tard. Au lieu d’arriver la bouche en cœur le jour de la correction « Madaaame, j’étais absente, je savais pas que. »

CAMILLE – Oui maisMadaaaame

MARIE-CANDIDE – Est-ce que je peux finir ma phrase, Mademoiselle ? Est-ce qu’il est envisageable, un instant, quelques pauvres secondes, de me laisser finir ma phrase sans me couper la parole, quand je vous rappelle les règles de base, qui sont les mêmes pour tous ?

CAMILLEOui Madaaaame.

MARIE-CANDIDE – Bien. Alors, pour la dernière fois, je vous dis ce que vous savez déjà, et je suis intraitable là-dessus, et cela vaut pour tout le monde… Tu écoutes bien, Camille ?

CAMILLEVoui Madaaaaame.

MARIE-CANDIDE – Tu as été absente en cours. J’ai donné un travail à faire à la maison pendant ton absence. Tu aurais dû le faire. Point final.

CAMILLE – ….. (bruits mouillés)

DONOVAN – …..

JACQUOTTE – …..

KIMBERLEY – ….

FIONA – …..

THEOXENE – …..

BROOKE – …..

CAMERON – …..

PAMELA – …..

CINDY – …..

BRANDON – …..

MADELEINE Madame, ce qu’on voulait vous dire, c’est que le devoir, on vous l’a rendu, on était là quand vous avez donné le sujet, et on était là quand il fallait vous le rendre. Seulement, on n’était pas là quand vous avez rendu les copies corrigées.

MARIE-CANDIDE – …….

 

 

 

 

FICHU METIER.

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par mariecandide
Charger d'autres écrits dans EDUCATION NATIONAÏE

Laisser un commentaire

Consulter aussi

PARITÉ BIEN ORDONNÉE

En vingt-deux ans de boutique, Marie-Candide n’avait jamais connu cette infamie (il …