Accueil RESULTATS D'ANALYSE 2014-.... DIX-SEPT GONCOURT SUR CENT/PART THREE

DIX-SEPT GONCOURT SUR CENT/PART THREE

0
0
67
DIX-SEPT GONCOURT SUR CENT/PART THREE dans RESULTATS D'ANALYSE 2014-.... 20141003_172533_resized-e1412350465501-225x300

Ma fille qui réussira là où je me suis cassé la gueule

Dix-sept Français sur cent couvent un manuscrit dans leur tiroir, sous les écharpes ou les petites culottes. Vous connaissez désormais, grâce à l’enquête exhaustive de votre rédactrice zélée, le profil détaillé des treize premiers. Découvrons ensemble les quatre couillons en queue de peloton.

 

 

 

  1. L’ensemble mathématique, cher à Saturnin, des quelque cent cinquante écrivains français qui vivent de leur plume, à des degrés divers mais suffisants pour ne pas avoir à mettre le réveil et se taper les transports en commun. Ceux-là ont toujours un bouquin entamé dans leur besace, c’est normal, c’est leur fond de commerce. Ne soyez pas trop chagrinés de lire ce qui suit, vous, les obscurs gratte-papier qui ne décrocherez jamais le goncourt, mais ces gens-là sont comme tout un chacun. Avant la publication de leur premier opus, ils piaffaient, payaient leur tournée au PMU pour fêter ça, faisaient l’amour trois fois par jour à leur officiel(le) et promettaient plus que jamais à l’autre de l’épouser bientôt. On allait les publier, ils sortiraient enfin de l’ombre, le monde serait bouleversé par leur génie, ils ne seraient plus jamais malheureux. Et puis la routine du succès a remplacé celle de l’anonymat besogneux. Comme autrefois à l’école, ils s’observent du coin de l’oeil pour évaluer leur chance d’obtenir le tableau d’honneur. Et espérer que l’autre se prendra une tôle, sous les quolibets des sans-grade. Ils espèrent ne pas être placé à côté de Machine, à la télé, qui va les saoûler avec ses discours et ses manières, puisqu’elle est vraiment givrée, ou de Machin, qui pue du bec que c’en est un calvaire. Ils ont investi dans des ensembles immobiliers au Monténégro, mais c’était peut-être une mauvaise idée, finalement, et ils regrettent ce pognon lâché sur un coup de tête, un soir qu’ils étaient bourrés, dans un cocktail, et qu’un type à l’air cool leur disait qu’il adorait leur œuvre et que le Monténégro, c’était une affaire prometteuse. Ils n’ont plus d’inspiration, parce que pour la première fois, l’autre jour, avec la petite stagiaire de la maison d’édition qui leur avait foutu une trique comme jamais, au moment du passage à l’acte, leur instrument s’était montré piteux. Ils sentent qu’ils baissent, que le temps joue contre eux, que la vieillesse est à la porte. Ils sont snobés par les ratés qui distribuent les prix et font la pluie et le beau temps dans ce milieu qui les faisait tant rêver, pourtant, avant la parution de leur premier roman. Quand ils sont choisis par l’intelligentsia, après les quelques semaines d’euphorie et de lignes dans le pif, la descente est désastreuse : on leur demande quand même de sortir la poubelle. Ils sont malheureux. Il serait temps qu’ils passent la main, pour savourer une retraite heureuse dans leur villa monténégrine. Place aux jeunes, bordel !

  2. Vous.

  3. Le toubib harassé à qui on va mendier un arrêt de travail, parce que ce matin, rien à faire, malgré la lutte pied à pied contre nous-même, on n’a pas réussi à se motiver. Malgré les carottes qu’on a trouvé à s’accrocher devant la myopie, malgré tout ce qu’on sait de l’importance du cadre professionnel, de la nécessité absolue de ne pas rester le cul sur sa chaise, on est restée le cul incrusté dans la chaise, et il fut malaisé de préparer un Nesquik à la gamine avec une chaise autour du cul. Elle a bien voulu se détacher, le temps qu’on saisisse le téléphone, qu’on pleurniche dans l’oreille de la secrétaire qui disait « le docteur Petiot ne peut pas vous recevoir, il a trop de monde », le temps qu’on se déplace, en essayant de contenir les larmes qui sont notre légion d’honneur épinglée sur le plastron, jusqu’à la salle d’attente du docteur Petiot. On l’a entendu maugréer à la secrétaire, qui faisait patienter un quidam au téléphone :  «  non non c’est pas possible, je peux pas prendre en plus les dépressifs des autres ». Ensuite, quand il nous a reçue, évidemment, il était un peu gêné, il est revenu sur l’affaire du dépressif de sa consoeur, le docteur Ceausescu, en congé maternité depuis des mois, et l’obligation pour lui de prendre en charge ses patients. Pendant ce temps, on l’écoutait, en tentant de sourire malgré la morve qui débordait de notre pif de dépressive congénitale. On lui a suggéré de s’adonner au séroplex qu’il nous prescrivait. Il a décliné mais s’est rappelé de consigner cette excellente réplique dans le manuscrit qu’il planque sous sa pile d’arrêts de travail, essentiellement destinée aux dépressifs.

  4. Marie-Candide. Marie-Candide porte sur son ventre un manuscrit fabuleux. Il est au chaud, contre les plis honteux de son excès pondéral, depuis plus de quarante ans. Quand elle est en phase ascendante, elle se l’accroche aux côtes qui affleurent, ou à sa somptueuse ceinture abdominale. Depuis cinq ans, il est un peu déformé par les distorsions de sa chair, qui déborde, peut-être pour montrer à son mec qu’elle est forte et qu’il ne lui fera pas de mal. Elle ne sait pas si elle le terminera un jour. Il y a tout le temps des trucs à rectifier. Et avec l’autre qui écrit des poèmes dans son propre manuscrit, quand il ne la reçoit pas en pantoufles, ça prend du temps. N’importe ! Quand elle se couche sur son divan, le manuscrit fait moins mal au bide.

  • barbu

    Y A QU’ À DEMANDER

  • adieu

    RUPTURE

    Très cher Antoine, Le 5 janvier 2003, tu annonçais que toi et tes proches déteniez désorma…
  • roja

    L’éternel féminin

    Andromaque est allée chez le coiffeur.   Ça faisait un petit moment qu’elle avait ou…
Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par mariecandide
  • 022

    ÉPITAPHTAS

            21 mars 1939.   La fourrière de Dàckelebourg a dû intervenir c…
  • deparab

    DIES IRAE

    L’abbé MACHIN s’en va. SCHIFFALHEIM n’est pas à la noce. Peut-être vous …
  • elec

    LA SUPPLIQUE

    Maître, Éminence,Votre Grâce,Votre Sainteté, Très Saint Père, Mon Général, Monsieur le Mar…
Charger d'autres écrits dans RESULTATS D'ANALYSE 2014-....

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Be-Br…/Glossaire Marie-candidien (en cours d’élaboration)

Bellelurette : commune de la Porte d’Alsace, abritant deux centaines d’habitan…